Exposition 2017 Entre femmes et papillons Juliette Clovis Marion VattanJim & Régine Elliott, directeurs de la Cité des Insectes à Nedde ont le plaisir de vous présenter l’exposition temporaire de la saison 2017 « Entre femmes & papillons» qui rend hommage à Maria Sybilla Merian. Elle était allemande, (1647-1717), reconnue comme une grande pionnière de l’étude de l’entomologie, artiste, naturaliste et grande voyageuse, fascinée par les insectes. Vous retrouverez aussi ses gravures exposées dans la salle du XVIIIème siècle.

Les insectes sont rarement représentés par les femmes et pourtant pour cet hommage nous avons choisi d’exposer deux artistes féminines françaises. Ju-liette Clovis, basée à Bordeaux, artiste pluridisciplinaire, nous propose ses « Jungles humaines » en porcelaine, bustes de femme se métamorphosant en êtres hybrides. Marion Vattan, basée à Eymoutiers, artiste qui a construit sa pratique sur la tradition du clown, de l’art de la rue, des marionnettes et des mobiles en origami, nous offre une en-volée de papillons en origami.

L’oeuvre plastique de Juliette Clovis s’organise autour des 3 grands thèmes que sont le rapport entre l’homme et la nature, l’opposition entre la vie et la mort et le dialogue entre tradition et modernité.

Pendant des années, Juliette Clovis s’est intéressée à l‘identité féminine et à la représentation de la femme dans la société contemporaine et dans son histoire.

Aujourd’hui, ses femmes se métamorphosent en des êtres hybrides, savant mélange entre l’histoire, les mythes et le rêve chimérique. Dans ses travaux récents réalisés en porcelaine de Limoges, la figure fémi-nine est envahie par une profusion de faune et de flore, nature à la fois douce et inquiétante. Comme une nouvelle scène d'Hitchcock, on en-tend presque les bruits de la jungle : les battements d’ailes d’un oiseau ou d’un papillon, le suintement d’autres bestioles.

Fascinée par la beauté sauvage de la nature découverte lors de ses différents voyages, l’artiste s’en inspire pour créer ses jungles humaines et explorer l’aspect sauvage du corps. Elle s’interroge sur les liens et les rapports de force qui unissent l’homme à la nature. Conjuguant l’ambi-guïté et usant des métaphores, le travail de Juliette oscille entre tableau prophétique annonçant la naissance d’un nouvelle espèce vivante, sil-houette humaine au visage mi animal, mi végétal ; et les préliminaires d’une mort certaine causée par une nature gourmande et avide de re-prendre ses droits.

Du 10 au 16 avril, l’artiste va compléter ce travail dans le cadre d’une résidence à la Cité des insectes. Un lieu idéal où les compétences ento-mologiques des conservateurs pourront nourrir le travail de l’artiste en cherchant cette fois à envahir ses sculptures en porcelaine d’une nuée de véritables ailes de papillons et d’élytres de coléoptères.

Exposition 2017 Entre femmes et papillons Marion Vattan cite des insectesMarion Vattan a commencé par la tradition du clown dans les rues de Rotterdam à 19 ans, elle s’est ensuite essayé à l’art des rues pendant des années avec des dessins géant à la craie sur les pavés de France et le mime comique. Ses voyages l’amène-ront autour de la méditerranée, elle fabrique des marionnettes.

A 36 ans elle inaugure sa yourte atelier en Limousin à Eymoutiers et à 38 ans elle joue, sculpte, enseigne, fabrique, pli, sus-pend, et n ‘est pas prête de s’arrêter à oui dire !

Son cheval de bataille c’est la recherche de « La non gravité ! », ses matériaux de prédilection, le corps, le papier, le fil de fer, la nature… Et son objectif nous permettre à tous, le temps d’un instant, de se sentir assez léger pour que le vent puisse nous porter…

Elle aime à intituler ses oeuvres sous le titre « Sérendipité » ou « trouver autre chose que ce que l’on cherchait... »

Ce qui a attiré Marion Vattan vers les insectes c’est que d’après elle ce sont de véritables sculptures volantes ou rampantes… Et si le sculpteur n’avait sous la main que du papier…

C’est un challenge qu’elle a relevé ! Créer une envolée de papillons en origami !

Le travail de ses deux artistes va vous faire voyager entre légèreté, dou-ceur mais aussi chimères inquiétantes ou pas !

Exposition 2019

Du 1er avril au 3 novembre 2019
Quand la vie s’en mêle

cite insectes nedde exposition Quand la vie s en mele Regine Elliott annonce

codes couleur

Calendrier des événements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
Animation famille
Présentation de l’exposition "Quand la vie s’en mêle" avec une animation performance pour les familles
15:00
23 juin 2019 de 15h à 17h : Présentation de l’exposition "Quand la vie s’en mêle" avec une animation performance pour les familles

cite insectes nedde exposition Quand la vie s en mele Regine Elliott 2019Dans le cadre des journées du Patrimoine, Régine Elliott Directrice & Curatrice de la Cité des Insectes mais aussi artiste plasticienne vous propose de découvrir son exposition « Quand la vie s’en mêle » et une animation performance.

Régine Elliott créé des espaces à mi-chemin entre l’architecture, la sculpture, l’installation et la performance où les frontières deviennent instables et floues. Des œuvres qui défient le temps et l’espace suggérant l’ouverture et la révélation d’une nouvelle vision et invitant le public à être maître de l’oeuvre, le performeur.

Cette exposition explore l’expérience vécue par le corps et son rapport aux mondes environnent ! Comment voyons-nous le monde minéral, végétal et animal ? Comment réagissons-nous aux événements, à nos congénères ? Notre lecture du monde qui nous entoure et des événements est liée à notre culture et expériences et on en oublie la réalité de l’instant présent ! Peut-on réellement voir ce qui est ?
Cette exposition explore l’expérience vécue par le corps et son rapport aux mondes environnent ! Comment voyons-nous le monde minéral, végétal et animal ? Comment réagissons-nous aux événements, à nos congénères ? Notre lecture du monde qui nous entoure et des événements est liée à notre culture et expériences et on en oublie la réalité de l’instant présent ! Peut-on réellement voir ce qui est ?
Elle présente plusieurs installations, sculptures, dessins et photographies ainsi que l’installation « Le performeur # 2019 » réalisé spécialement pour cette exposition. Elle place le public au centre de l’oeuvre et en fait le performeur, l’artiste qui ne pourra répéter cette expérience unique et qui sera à l’origine de tout ce qu’il voit et créé.

C’est pour cela peut-être que nous photographions ou filmons chacune de nos expériences car nous savons qu’elle est unique. Les artistes Performeurs de la première moitié du XXème à nos jours aussi filment & photographient leur travail, seule trace possible.

Comme la performance artistique qui souvent trouve ses sources dans des pratiques ritualistiques ou des rites de passages observés depuis l’origine de l’homme que l’on retrouve dans toutes les cultures et qui est de ce fait une des formes artistiques la plus ancienne de l’humanité. Les matériaux utilisés le corps, le temps et l’espace. L’installation « Le performeur # 2019 » vous invite à ce rite de passage !Comme la performance artistique qui souvent trouve ses sources dans des pratiques ritualistiques ou des rites de passages observés depuis l’origine de l’homme que l’on retrouve dans toutes les cultures et qui est de ce fait une des formes artistiques la plus ancienne de l’humanité. Les matériaux utilisés le corps, le temps et l’espace. L’installation « Le performeur # 2019 » vous invite à ce rite de passage !Venez découvrir l’exposition et vous initier à la performance en famille ! Une occasion de partager en famille avec l’artiste.

Public : famille

Date : 2019-06-23
24
25
26
27
28
29
30